Animaux décédés

L’animal qui partageait votre vie est décédé et vous en êtes dévasté. C’est naturel et humain. Donnez-vous le droit au chagrin. Pleurez, criez… si vous en éprouvez le besoin ou l’envie. Laissez sortir tout ce que vous ressentez, c’est le premier pas pour vous en guérir. Aidez-vous avec le rescue remedy et/ou Star of Bethleem, en fleurs de Bach (plus d’infos sur http://www.bach.be). D’autres remèdes, homéo, phyto entre autres, peuvent aussi être d’excellents supports. Mettez toutes les chances de votre côté.

Attention: vous êtes intimement connecté avec votre animal. Ce qui implique que si le chagrin vous ronge, il le ressent profondément et cela agit comme un lourd frein pour son évolution du côté où il se trouve. D’où l’importance de faire le maximum pour vous en guérir, car son bien-être dépend du vôtre. Gardez bien ceci à l’esprit.

Il est possible de tenter un contact avec l’animal décédé après un délai minimum de 40 jours, environ. Si il est suffisamment à l’aise dans son parcours, il pourra le dire. Sinon, il demandera que le communicateur revienne plus tard. Ce délai est approximatif: certains ont besoin de plus de « temps ». Le temps étant une notion humaine que nous utilisons comme repère, mais qui ne se vit pas de cette manière, de l’autre côté.

A ne pas faire: évitez de demander chaque jour « J’en crève de ton départ, fais-moi un signe, je n’en peux plus! ». Voilà le genre de sollicitation qui freinera fortement l’animal et l’empêchera d’évoluer. Que vous essayiez de vous ouvrir à un éventuel signe est bien légitime, mais ne soyez pas obsédé par cette idée. C’est la meilleure façon de vous y fermer.

Le ruban
Pour l’aider, vous pouvez lui envoyer votre énergie d’amour et votre joie. C’est difficile au début, mais plus vous vous y entraînerez, mieux vous y parviendrez. Installez-vous confortablement et concentrez-vous. Visualisez votre compagnon sur un chemin agréable et lumineux, et encouragez-le à rejoindre sa place dans la lumière, par un ruban incandescent qui part de votre coeur et arrive au sien. Alimentez ce ruban par votre respiration: j’inspire (= je prends de l’énergie) ; j’expire (= je te la donne). Réalisez ce simple exercice quand vous avez la disponibilité d’esprit pour le faire (surtout pas quand vous conduisez un véhicule, ou que vous exercez une activité qui nécessite toute votre attention), le matin ou le soir, quand les circonstances vous le permettent, pendant quelques minutes. Ne lui dites rien d’autre que d’aller vers la lumière. Et surtout, laissez-le aller.

Dans tous les cas, faites le maximum pour rester ancré dans la réalité, cela vous aidera et aidera votre compagnon sur sa route vers la lumière.

Cet article, publié dans Animaux décédés, Tous les articles, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Animaux décédés

  1. HALIMI dit :

    J’ai la conviction extrême que Carol m’a aidé en interrogeant mes chiens malades, afin de détecter leur maladie. Hélas cela ne les as pas sauvés. Ils m’ont laissé désespéré de douleur.
    Mais Carol a su et pu les recontacter après leur départ.
    CELA N A PU QU’AMENUISER MA DOULEUR.

  2. Patricia LAFONT dit :

    Merci Carol d’être entrée en communication avec Nina qui s’en est allée il y a 29 mois.
    Merci Nina d’avoir accepté de communiquer avec Carol.
    Le message que tu as laissé à Carol m’a bouleversée et je vais suivre tes recommandations pour parvenir à atteindre la sérénité.
    Je n’ai jamais douté de ta présence bienveillante à mes côtés et maintenant, j’ai la certitude absolue qu’il y a bien une vie après la vie.
    Carol, soyez assurée de mon profond respect et de toute ma sympathie.

  3. corinne83 dit :

    Au printemps, j’ai demandé à Carol une com avec mon chien Buck, décédé le 21 décembre 2012.
    Buck a d’abord donné plusieurs informations pour le chien nouvel adopté chez moi. Ensuite, il m’a dit de faire attention
    à la couleur jaune, lors de mes déplacements. Sans autre précision. Et comme ce qu’il a dit pour le petit nouveau s’est avéré, j’ai pris la mise en garde au sérieux. Et j’ai fait attention aux voitures de la poste, aux motos jaunes, à un rond-point provisoire, peint au sol de lignes jaunes… Ca, pour moi, c’était le seul endroit jaune et très dangereux. Et j’ajoute que je suis très prudente en voiture.
    Et puis, vendredi, il y a quinze jours, à 200 mètres de chez moi, l’esprit bien tranquille, je finissais ma semaine de travail et je rentrais chez moi. Et en face de moi, un véhicule qui roulait vite. Je me suis dit « il me voit, il va se rabattre ». J’ai un peu ralenti quand même pour laisser le temps…et puis en un centième de seconde j’ai vu le « jaune » du véhicule. J’ai serré à droite et stoppé net..La voiture est passée à 2 cm de mon capot avant! Je suis persuadée que la com avec mon chien m’a sauvée si ce n’est de la mort, au moins d’une grave collision.

  4. Eric Lapoupe dit :

    Je suis très ému par les résultats de vos travaux. Ils sont une source d ‘aide et de confort moral inestimables. Vous êtes un lien unique entre nos animaux et nous, un grand outil de paix intérieure et d ‘amour partagé. Je vous en remercie de tout coeur.

    • Je vous remercie sincèrement pour votre message et votre enthousiasme.
      Je vous souhaite belle route, la paix au coeur et l’amour de ceux qui vous sont chers, quel que soit le règne auquel ils appartiennent et la dimension dans laquelle ils évoluent,
      Carol

  5. Roger Chaney dit :

    I want to thank you so much for the beauty of your work. You show us the way to bridges between species. Such a blessed mission. I thank you and salute you. Roger Chaney

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s