Animaux vivants

La communication avec les animaux permet un contact en vue d’améliorer les relations entre eux et les humains. Cela peut s’avérer très efficace en cas de comportement difficile à vivre, pour l’humain comme pour l’animal, ou de comportement modifié et apparemment sans raison, en cas de changement dans la structure familiale (arrivée d’un bébé, divorce, décès, départ d’un enfant vers son autonomie…), de déménagement, de maladie, pour lui-même ou pour quelqu’un dans la maison …dans toutes les circonstances susceptibles d’avoir un impact sur un mode de vie ou un impact affectif.

En cas de maladie: un animal malade pourra donner son sentiment, signaler où il a mal, ce qu’il ressent, ce qu’il pense qui lui ferait du bien…mais il ne donnera pas un diagnostic médical, c’est une évidence. Une communication pourra aiguiller, mais en aucun cas ne peut remplacer une visite chez le vétérinaire, ni un examen. Une communication n’est pas une consultation vétérinaire.

Une communication peut être utile  si les humains désirent informer l’animal de quelque chose de particulier et recevoir son avis en retour. Par exemple: « Nous quittons la maison, nous déménageons pour une autre maison et les habitudes de toute la famille vont changer; mais nous restons ensemble, tu auras toujours ta place avec nous, ton confort… » Ou lors d’un départ en vacances: « Nous partons quelques temps et comme il est impossible pour nous de t’emmener, tu seras dans un lieu où on prendra soin de toi (chez Mamy/Papy? à la pension?…) , nous venons te rechercher ensuite et tout le monde rentre à la maison. »

Il est primordial d’informer un animal d’un changement, quel qu’il soit, dans son quotidien ou dans son environnement. Ne pas l’informer risque d’ouvrir la porte à un questionnement qui peut devenir sujet d’angoisse, trouble de comportement,  voire problème de santé. Il est important aussi de pouvoir connaître son point de vue. Vous pouvez également préparer l’animal en lui disant simplement et par phrases affirmatives, ce dont vous souhaitez l’informer. Il comprendra, même si vous ne comprenez pas ce que lui vous répond en retour. Ne vous adressez pas à lui comme à un bébé si il s’agit d’un animal adulte. Parlez de manière simple, claire, nette, précise.

Restez honnête, cohérent et authentique: ne lui servez pas un discours opposé à vos actes, vos pensées, vos intentions. Ne lui dites pas: « Je suis content de partir », si vous en êtes effondré. Il le saura de toute façon. Ne lui dites pas : « Tu pars avec nous », si ce n’est pas le cas. Il ne sera pas dupe, perdra une part de sa confiance en vous et naturellement, ne vous croira plus la prochaine fois. Dans tous les cas, efforcez-vous de réfléchir avec bon sens, et d’agir avec amour: c’est la formule qui fonctionne le mieux!

Cet article, publié dans Animaux vivants, Tous les articles, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Animaux vivants

  1. Frédéric dit :

    Super les recherches par mots-clefs, très intuitif!

  2. Patricia dit :

    Grâce à toi Carol, j’ai la confirmation de ce que désire Nylah. Cela me semble une excellente idée de demander à son animal quelles attentes et quelles craintes il peut avoir quant au fait d’accueillir un nouvel ami. Après tout, il est au moins autant concerné que l’humain et en parler avec lui ne peut que contribuer à son bien-être.

    Merci à toi pour avoir échangé avec elle.

  3. Patricia LAFONT dit :

    Merci Carol d’être entrée en communication avec Corail qui a un passé très douloureux pour me permettre de le comprendre encore mieux et de le rendre heureux un peu plus chaque jour.
    Grâce à vous, je vais pouvoir faire en sorte d’apaiser sa plus grande angoisse et je vous en suis très reconnaissante.

  4. corinne83 dit :

    Merci Carol. Cet été,une « consigne » me semblait absolument impossible à faire « passer » à Couette, qui est une chienne pékinoise très difficile, très « personnelle » et très anxieuse. Je craignais qu’elle s’affole au moment des vacances car pour soucis personnels, elle n’était plus montée en voiture depuis des mois. Mais la communication de Carol a réglé le souci de façon étonnante : Couette était très calme, est restée près de moi toutes les vacances, du genre pot de colle, c’était très surprenant… Et Couette a signalé un souci de dos pour une patte arrière. J’avais bien remarqué un truc mais je pensais que c’était finalement une démarche particulière que je n’avais pas remarqué avant… Je n’en avais même pas parlé à Carol de cette patte.

    Carol peut être aussi d’une grande aide quand on a un animal mourant. C’est une personne d’une grande humanité, qui sait réconforter et vraiment, je la remercie,du fond du coeur, non seulement pour ce qu’elle a fait passer à Couette mais aussi ce qu’elle a fait passer avec ma chienne Thelma. C’est plus difficile d’en parler car elle m’a quittée début août.

    Je refais appel à Carol pour une nouvelle consigne à la « chameau » pékinoise… C’est que je sais ce qu’elle peut faire.

  5. corinne83 dit :

    Youpi! La consigne est passée, pas facile,facile… Je me suis juste un peu fâchée une fois après la com de Carol. Mais ça fait deux ans et demi que je travaille la « consigne » avec ma chienne, sur tous les tons… mais sans violence. De toutes façons, elle me mord si je contreviens à ses idées…. elle est spéciale, pas gentil chien lambda!
    Ouf, Carol, merci, mille mercis… elle a fini par comprendre, pas forcément sur la trouille parce qu’elle n’a peur de rien, vous savez bien… mais sur la réflexion, elle a lâché prise, elle « écoute » mieux…

    • Merci Corinne, pour vos validations. Je pense que votre ténacité, le message transmis et l’intelligence et compréhension de Couette ont abouti au résultat que vous souhaitiez. C’est formidable!
      Belle route avec Couette et ceux que vous aimez,
      Carol

  6. Message reçu de Madame D, de Belgique, suite à une communication avec le chat B, le 4 février 2013:
    Bonjour CAROL,
    Un million de mercis.
    Tout est juste, tout m’interpelle, tout me touche, tout m’émeut. Pour les chattes au début j’en avais 4, mais une s’est sauvée tout au début, donc cela B le savait.
    Mais depuis deux jours j’ai une qui n’est plus rentrée: il m’en reste donc 2. C’est tout à fait exact.
    Je ne saurais jamais comment vous remercier pour le baume au cœur et à l’esprit  que vous m’apportez avec les messages.
    A bientôt,
    D

    Bonsoir D,
    Heureuse de lire votre satisfaction, votre émotion et vos validations. La communication avec B est extrêmement « rafraîchissante ». C’est une bénédiction ce petit chat-là!
    A bientôt,
    Carol

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s