FAQ

Comment se fait-il qu’il soit possible de communiquer avec les décédés comme avec les vivants ?

C’est lié au fait que la communication est non verbale: elle passe par un état de conscience légèrement modifié pour un humain, et s’adresse à une part de l’interlocuteur qui ne dépend pas de paramètres physiques.

Que faire avec son corps, quand un animal est décédé: le faire incinérer, l’enterrer dans le jardin, l’enterrer dans un cimetière d’animaux?

La plupart du temps, leur réponse est celle-ci: « il suffit que cela convienne à mon humain et qu’il agisse avec amour. Moi, ça m’est égal, je ne suis quand même plus dans cette enveloppe corporelle. Donc, c’est à lui/elle que ça doit convenir, pour autant que cela l’aide à guérir de son chagrin ». (sauf si il est décédé d’une maladie contagieuse: dans ce cas, le vétérinaire le fera incinérer, c’est une obligation légale)
Certains demandent à être inhumés dans un lieu qui leur est cher, mais cela reste peu fréquent.

Est-il possible de contacter un animal décédé depuis des décennies?

C’est du cas par cas. Il se peut qu’il soit disponible ou pas, qu’il ait rejoint des sphères qui ne lui permettent pas de répondre à votre sollicitation. Il se peut qu’il soit en mission… ou qu’il soit d’accord et disponible. C’est vraiment du cas par cas.

Qu’est-ce qui me prouve que c’est bien avec mon animal que la communication va se dérouler?

D’abord, je travaille sur base de sa photo, c’est  le support indispensable, à moins que l’animal se trouve physiquement en face de moi. Ensuite, vous pourrez valider tous ou certains éléments qui apparaîtront dans l’échange.

Dans votre livre, certains animaux donnent des preuves ou signes à leurs humains, prouvant que c’est bien eux qui s’expriment. Le mien ne m’a rien dit qui soit une preuve ou un signe, et je suis déçu(e).

Une communication est un dialogue à chaque fois inédit, puisque chaque animal a sa propre personnalité, sa nature, ses sentiments, ses perceptions, ses opinions, ses liens avec sa famille humaine, son parcours… quelle que soit la dimension où il se trouve. Les éléments repris dans le livre sont là à titre d’exemples, pour expliquer des expériences qui sont arrivées et qui peuvent arriver. Et chaque communication est unique parce que chaque interlocuteur animal est un être unique et qui choisit de s’exprimer comme il le souhaite et selon ses possibilités. Ici aussi, c’est du cas par cas. Ne préjugez de rien et ouvrez-vous à tout. C’est la meilleure possibilité de recevoir un cadeau inespéré.

Est-il possible de contacter un animal sauvage, si nous nous sommes « apprivoisés »?

Oui, si il est d’accord. Si il a un contact privilégié avec vous, il est possible que cela lui fasse plaisir.

Recevez-vous parfois des refus de communiquer de la part de certains animaux?

Oui, cela peut arriver. Certains sont effrayés parce que c’est peut-être la première fois qu’un humain s’adresse à eux de cette manière. Dans ce cas, il suffit simplement d’expliquer pourquoi, comment, de la part de qui… et les choses s’arrangent naturellement. Dans certains cas, un animal est indisponible parce qu’il est occupé à une tâche particulière. Il préférera dès lors s’y consacrer et y consacrer son énergie. Il demandera que je revienne plus tard. Ce que je comprends tout à fait et je reviens plus tard. Ceci peut se produire avec des animaux qui se trouvent de l’autre côté, décédés, ou vivants et indisponibles.  Certains ont parfois un souci qui se manifeste par un refus de s’exprimer, la difficulté est alors de parlementer patiemment et de déceler le problème et une piste de solution. Ensuite, le blocage s’évapore de lui-même et fait place à un soulagement. D’autres cas de figure existent. J’ai communiqué avec une chienne décédée qui ne souhaitait rien dire d’autre que: « Je viens juste te dire que je vais bien, dis-lui, mais je ne reste pas ».  J’ai respecté son souhait et je n’ai pas insisté. Mais la grande majorité de mes interlocuteurs sont heureux de pouvoir se faire entendre, quelles que soient leurs motivations.

Mon animal a disparu, pouvez-vous m’aider?

Faites-moi parvenir sa photo et les circonstances de sa disparition. Si il accepte de communiquer, je peux le contacter, chercher si il est vivant ou décédé, et vous donner des informations qui pourront aider à le trouver, selon ce qu’il transmet comme message. Il ne vous donnera pas l’adresse précise d’un endroit, mais une description de ce qu’il a vu, senti, entendu… De votre côté, ne négligez aucune piste: recherches auprès du voisinage proche et moins proche, refuges et SPA, police, affiches, avis dans les boîtes aux lettres, dans la presse locale (journaux, radios, tv), dans tous les lieux de passage (cafés, poste, station service, magasins, salle d’attente de vétérinaires, de médecins…), annonces internet, recherches à pieds, en voiture… Dans certains cas, c’est rapide. Dans d’autres, c’est long et plus compliqué. Armez-vous de courage, de patience, de ténacité. N’hésitez pas à faire appel à des personnes ressources complémentaires, comme un radiesthésiste qui pourra peut-être aider à le localiser, par exemple. C’est une véritable enquête que vous devez mener et c’est parfois ardu. Il faut le temps, l’énergie et la disponibilité. Tout ce que vous poserez comme acte, par votre motivation et l’amour qui vous pousse, sera un pas vers l’animal, où qu’il soit.

Cet article, publié dans FAQ, Tous les articles, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s